Lundi 2 juillet 2018

« Prendre la parole, oui, mais je préférerais lors de ce rendez-vous du Lundi soir me déprendre dans la parole, en laissant venir tout ce qui vient, sans hiérarchie, en vous faisant part des dernières performances promenées, à Bruxelles et Tbilissi. »
François Durif

Dans l’espace domestique comme dans l’espace public, François Durif cherche à habiter le lieu qu’il investit aussi bien par la parole que par une succession de gestes, comme autant de rituels. C’est ainsi qu’il se tient à une pratique artistique, plus qu’à la production d’une œuvre. Il privilégie dorénavant le récit oral afin de rendre compte de ses recherches.
Des « années funèbres » aux « promenades en hétérotopie », il fait sienne la devise de l’artiste Allan Kaprow :
« Faire attention transforme ce à quoi nous faisons attention. »

http://abridurif.tumblr.com

François Durif, Synesthésie ¬ MMAINTENANT, 2018
François Durif, Synesthésie ¬ MMAINTENANT, 2018
François Durif, Synesthésie ¬ MMAINTENANT, 2018
François Durif, Verre rouge, 2018