Lundi 6 janvier à 19h

Nous avons le regret d'avoir du reporter la présentation du travail de Katrin Ströbel initialement prévu lundi 6 janvier 2020, pour des raisons indépendantes de notre volonté.
Merci de votre compréhension.

Le texte et le dessin sont deux techniques que Katrin Ströbel superpose dans de nombreuses œuvres comme dans Making love to unknown cities, réalisée en 2018. Les systèmes cartographiques jouent un rôle important dans le travail de l’artiste. Elle vit et travaille dans trois contextes culturels très différents, Marseille, Rabat et Stuttgart. Le rapport au corps (féminin), à l’espace public et à l’architecture change fondamentalement dans chacune de ces villes. Pour Making love to unknown cities, Katrin Ströbel a choisi une sélection de plans, de croquis d’orientation, d’esquisse architecturale ainsi que des récits, des fragments de textes et des observations de voyage.
Imprimée sur tissu, cette cartographie subjective devient la base de deux vêtements qui sont présentés comme des installations, mais qui peuvent également être activés dans le cadre d'une lecture performative. Le dessin et l’écriture se transforment en vêtements, devenant la seconde peau de l’artiste, ils retranscrivent la mémoire et deviennent des moyens d’expression émotionnels. Le public et le privé sont deux axes du même espace, le « mapping » du monde se poursuit sur le corps de l‘individu.
Une édition bilingue (français/allemand) accompagne les deux combinaisons.

Katrin Ströbel est née en 1975 à Pforzheim en Allemagne. Elle vit et travaille entre Marseille, Stuttgart et Rabat. Depuis 2013, elle est professeure à la Villa Arson, l’école nationale supérieure d´art de Nice. Le travail de Katrin Ströbel est essentiellement centré autour du dessin qu’elle associe à différents médiums comme la vidéo, la photo et l’installations. L‘artiste allemande conçoit le dessin comme une pratique ouverte, toujours à la recherche de liens, de connexions – avec la peinture, l'écriture, la vidéo, la musique, le mouvement et l'espace. Ses travaux reflètent les conditions urbaines, historiques, ou socio-politiques des environnements dans lesquels ils s‘inscrivent. À partir de l'observation de situations quotidiennes, du regard posé sur des scènes urbaines concrètes ou des structures sociales, ses œuvres se font souvent le reflet de questions culturelles, genrées, sociales et geo-politiques.



Synesthésie ¬

MMAINTENANT

Ouvert selon la programmation et sur rendez-vous

Entrée libre
Bar associatif
Petite restauration sur place
Ouverture des portes une heure avant l'horaire des événements

Soutenez l'association : Adhérez à prix libre !