Lundi 4 février 2019

Directeur de Khiasma de 2001 à 2018, Olivier Marboeuf est connu pour son travail de curateur et de producteur de cinéma impliqué de longue date dans les questions minoritaires. Il insiste lors de cette rencontre sur la place du récit dans son parcours, en soulignant la centralité souterraine de l’écriture dans sa pratique et l’importance de la performance et du conte comme mode de production d’un lieu d’énonciation particulier : un corps-paysage politique en transit depuis l’ombre. En suivant l’idée de la parole comme lieu et de la conversation comme mode de production sans propriétaire, il partage certains fragments de ses textes pour montrer ce qu’ils cherchent à activer parallèlement aux œuvres qu’ils accompagnent. D’une écologie de l’ombre au bavardage comme masque, il revient sur une tentative d’histoire des corps minoritaires en tant que chambre d’écho, matière qui archive et espace qui traduit.

Olivier Marboeuf est auteur, performer, commissaire d'exposition indépendant et fondateur du centre d'art Espace Khiasma qu'il dirige depuis 2004 aux Lilas (93). Il y a développé un programme centré sur des questions de représentations minoritaires qui associe expositions, projections, débats, performances et projets collaboratifs sur le territoire du Nord-Est parisien. S'intéressant aux différentes modalités de transmission des savoirs, les expositions, séminaires et cycles de films imaginés par Olivier Marboeuf à l'Espace Khiasma comme dans des cinémas, musées, centres d'art français et étrangers sont aujourd'hui largement traversés par un intérêt pour des pratiques de récits spéculatifs au service d'un nouvel imaginaire politique. Depuis 2010, il a ainsi centré son activité sur la production d'exposition d'artistes inscrits dans des formes cinématographiques. (Vincent Meessen, Alexander Schelow, Matthieu Abonnenc, Jean-Charles Hue, Estefania Penafiel Loiaza, Sandy Amerio, Filipa César, Louis Henderson, Ana Vaz, Eric Baudelaire, Anna Marziano, Laura Henno, Ismaïl Bahri...). En 2013, avec le succès conjoint de ces films dans le champ de l'art contemporain et dans les festivals de cinéma, il décide de créer une maison de production de cinéma : Spectre Productions. Son objectif est d’offrir un cadre privilégié pour les projets les plus ambitieux des artistes qu'il accompagne et de les diffuser grâce à la plateforme qui développe parallèlement : Phantom.

Olivier Marboeuf, Synesthésie MMAINTENANT, 2019. © Photo : JDM
Olivier Marboeuf, Sans titre, Synesthésie MMAINTENANT, 2019. © Photo : JDM