Journée d’étude «Prospectives graphiques»

Compte-rendu vidéo de la journée d’étude initiée par Charles Gautier et Sébastien Noguera pour cloturer leur résidence artistique de recherche et de création réalisé au Signe — du 15 octobre 2019 au 15 mars 2020. Cette rencontre conviait Frédéric Landragin, directeur de recherche au CNRS, Morgane Rébulard et Johannes Bergerhausen, graphistes et chercheurs, à partager leur travaux, aux côtés de Sébastien Noguera et Charles Gautier.

Prospectives graphiques : Signaler la présence des déchets radioactifs

Prospectives graphiques : Signaler la présence des déchets radioactifs — par Sébastien Noguera

Sébastien Noguera | www.chateaufortfort.fr
Sébastien Noguera est designer graphique indépendant, diplômé du DSAA «In Situ Lab» de Strasbourg. Il est le fondateur du studio Château Fort Fort et enseigne le design graphique à Bellecour École et à e-Artsup, à Lyon. Son écriture permet d’envisager des ouvertures et des mobilités graphiques et sémantiques, qui traversent l’illustration et le numérique.

La notion de pasigraphie : les écritures universelles

La notion de pasigraphie : les écritures universelles — par Charles Gautier

Charles Gautier | www.cnap.graphismeenfrance.fr/charles-gautier
Diplômé de l’École Estienne, Charles Gautier est docteur en sciences du langage. Il enseigne l’histoire et la théorie du design graphique, à l’École supérieure d’art et de design des Pyrénées. Il a soutenu sa thèse de doctorat «La graphie, l’image et le politique» en 2018. Ses recherches actuelles portent sur la notion de pasigraphie : les écritures universelles.

Comment écrire à un alien ? Quand science-fiction et sciences se rejoignent

Comment écrire à un alien ? Quand science-fiction et sciences se rejoignent — par Frédéric Landragin

Frédéric Landragin | www.fred.landragin.fr
Directeur de recherche au CNRS, spécialisé en linguistique et en traitement automatique des langues. Ses recherches portent sur le langage et sa compréhension par la machine. Il travaille dans le laboratoire Lattice (Langues, Textes, Traitements Informatiques, Cognition) affilié à l’ENS Paris et l’Université Sorbonne Paris Cité. Passionné de science-fiction, il entretient une activité de vulgarisation scientifique, notamment pour les Éditions du Bélial, avec un essai sur la linguistique en sciencefiction intitulé «Comment parler à un alien ?»

Typannot : comment écrire la langue des signes ?

Typannot : comment écrire la langue des signes ? — par Morgane Rébulard

Morgane Rébulard | www.company.theshelf.fr
Graphiste et dessinatrice de caractères typographiques. Diplômée de l’École supérieure Estienne (2008) et de l’Ésad d’Amiens (2010), elle a suivi un apprentissage du dessin de caractères typographiques à l’Imprimerie Nationale sous la conduite de Franck Jalleau (2007-2011). Elle a co-fondé en 2011 le studio de direction artistique et de design éditorial The Shelf Company et en 2012 la revue bilingue français/anglais The Shelf Journal sur l’art et le design des livres. Depuis 2010, elle est membre du groupe de recherche GestualScript de l’Ésad d’Amiens, réuni autour de la création d'une écriture des langues des signes.

Au secours ! Écrire le danger

Pour des raisons personnelles Johannes Bergerhausen n’a malheureusement pas pu présenter son travail lors de cette journée d’étude. Vous trouverez ci-dessous les grandes lignes résumant son intervention.

Au secours ! Écrire le danger — par Johannes Bergerhausen

Johannes Bergerhausen | www.helmigbergerhausen.de
Diplômé de l’Université des Sciences Appliquées de Düsseldorf, Johannes Bergehausen a collaboré avec Grapus, puis fonde ensuite son propre studio. Il est lauréat de la bourse du CNAP pour un projet de recherche typographique sur le code ASCII. Professeur de typographie à l’université de Sciences appliquées à Mayence, il fonde avec ses collègues l’Institut Designlabor Gutenberg (IDG) à Hochschule Mainz. Il s’engage en 2004 sur le projet decodeunicode.org, prolongé par l’édition en 2011 de decodeunicode — les systèmes d’écriture du monde avec Siri Poarangan. En 2014, Johannes Bergerhausen publie le livre Cunéiforme numérique. Lauréat en 2012 du Designpreis en or de la République fédérale d’Allemagne, il est professeur invité à l’ANRT à Nancy depuis 2014, et membre de l’ATypI et de l’International Gutenberg-Gesellschaft.

Écrire, signaler, comprendre

Journée d’étude réalisée le 9 mars 2020 : 11h–18h30 au cinéma À l’affiche, Chaumont, Haute-Marne (52)

«Organisée par le Signe, centre national du graphisme, en partenariat avec l’Andra, la résidence «Prospectives graphiques» accueille Charles Gautier, chercheur et Sébastien Noguera, designer graphique et fondateur du studio Château Fort Fort, en résidence de création et de recherche. L’association originale des partenaires ainsi que des deux résidents lauréats de l’appel à candidature a donné naissance à la thématique, qui explore, par les moyens du graphisme et des sciences de langage, la signalétique de la nocivité, à l’échelle plurimillénaire.

La journée d’étude est proposée et programmée par les résidents, en écho aux enjeux de leurs propres recherches, axées sur les questions de design graphique, des sciences de langages et de sémiotique. Elle est l’occasion de questionner plusieurs grands enjeux menés au sein de la résidence, par Sébastien Noguera et Charles Gautier : Des systèmes de communications sont-ils plus robustes temporellement que d’autres ? Des signes graphiques peuvent-ils être universels et/ou atemporels ? Comment écrire le danger ? Comment s’adresser aux êtres (humains, posthumains, extra-terrestres ?) du futur ?»

Le Signe, centre national du graphisme

Conférence «Prospectives graphiques» Cinéma À l’Affiche, Chaumont

Écrit par

Sébastien Noguera

Designer & Directeur artistique

Liens utiles

Télécharger